Articles

Optimisez votre fin de carrière avec la retraite progressive

Il est possible de toucher, dès 60 ans, une partie de ses pensions de retraite, tout en continuant à exercer une activité professionnelle à temps partiel.

C’est d’autant plus intéressant que ce dispositif ne gèle pas les droits à la retraite : les cotisations liées à l’activité réduite entrent bien en compte à la liquidation définitive des droits.

Voici sous quelles conditions vous pouvez profiter de ce dispositif de retraite progressive.

Qui est concerné ?

  • Les salariés exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel (sauf les mandataires sociaux).

La fraction de pension est alors égale à : 100% – Quotité de temps de travail. Cette quotité de travail à temps partiel ne doit pas être ni inférieure à 40 %, ni dépasser 80 %.

  • Les indépendants réduisant leur activité (exception faite des professionnels libéraux).

Jusqu’à fin2017, la diminution des revenus déclarés au RSI permettait l’évaluation de la réduction d’activité.

Les revenus réduits étaient comparés à la moyenne des revenus des cinq années précédant la demande de retraite progressive. La part de pension provisionnelle versée au cours d’une année était réajustée en fonction des revenus réels, au 1er juillet de l’année suivante. La Sécurité Sociale des Indépendants, née de la suppression du RSI, n’a pour l’instant apporté aucun changement à ces modalités.

Comment en profiter ?

Pour accéder au dispositif de retraite progressive, vous devez réunir les conditions suivantes :

  • Avoir au moins 60 ans et être à deux ans de votre âge légal de départ à la retraite.
  • Pouvoir justifier d’au moins 150 trimestres d’assurance, tous régimes de retraite confondus.
    Cette mesure représente pour l’assuré une alternative intéressante à un départ en retraite anticipée, lui permettant de continuer à cumuler des droits pour ses futures pensions. C’est également pour l’employeur un outil de gestion efficace du personnel en fin de carrière, ouvrant une réduction de charges sociales.

Bien utilisée, avec une maîtrise parfaite de ses conditions, la retraite progressive se révèle très avantageuse.