Crise sanitaire : Votre retraite peut vous aider à préserver votre trésorerie professionnelle !

L’épidémie de COVID-19, le confinement et la morosité économique qui en découlent mettent peut-être à mal la situation financière de votre entreprise ou de votre cabinet. La bonne utilisation de la réglementation applicable à vos retraites peut vous permettre, en encaissant tout ou partie des sommes qui vous sont dues, de préserver la santé financière de votre outil de travail .

La mise en place du Cumul Emploi Retraite, libéralisé depuis le 1er janvier 2009 et l’ouverture plus large de la retraite progressive suite à la loi 2014-40 du 20 janvier 2014 portant réforme des retraites, a profondément modifié le sens du mot RETRAITE. En effet, auparavant Retraite était synonyme de cessation définitive et irréversible d’activité rémunérée.

En choisissant bien la date d’effet et en profitant au mieux des dispositifs, vous continuez à travailler, vous commencer à toucher tout ou une partie de votre pension plus tôt et profitez dans le temps d’une retraite plus avantageuse. Aujourd’hui la retraite doit être envisagée comme un pur placement financier qui est totalement délié de l’éventuel arrêt d’activité puisque, dans de nombreux cas, encaisser ses pensions n’empêchera pas de continuer à encaisser la totalité de ses revenus.

Ainsi il est possible et selon les situations d’encaisser tout (cumul) ou partie (progressive) de ses pensions dés 60 ans – plus tôt dans certains cas – tout en poursuivant son activité. Comme nombre de dispositifs réglementaires français, celui-ci doit naturellement être étudié en fonction de la situation particulière de chacun, et celles-ci sont évidemment nombreuses.

Un tour d’horizon à travers quelques exemples :

Salariée, née en octobre 1958,  je peux bénéficier du dispositif carrière longue. Ce dispositif peut-il m’être appliqué ?
OUI, en respectant un délai de carence avant de reprendre la même activité puis ensuite un plafond de revenus jusqu’au 01/11/2020.

Je suis médecin avec une double activité salarié et libéral. Puis je cumuler avant 67 ans ?
OUI, si vous avez au moins 62 ans et tous vos trimestres. Rien ne s’oppose alors à cumuler intégralement vos revenus (salariés et libéraux) et toutes vos retraites

Je suis né en juillet 59, je quitte mon emploi salarié pour faire valoir mes droits à la retraite pour carrière longue et créer une petite auto-entreprise. Quels sont mes droits ?
Vous pouvez cumuler votre nouvelle activité avec vos pensions et un plafond de revenus variable selon la caisse dont relèvera votre auto-entreprise (CIPAV ou SSI) jusqu’au 31/12/2021

Je suis avocat libéral. J’ai 62 ans en 2019. On me parle de CUMUL EMPLOI RETRAITE. Pourquoi cotiserais-je en ayant gelé mes droits ?
Car il est souvent bien plus intéressant d’encaisser les pensions dés 62 ans, sous condition qu’elles soient à taux plein tout en les cumulant avec l’intégralité des revenus afin d’avoir maximiser vos encaissements retraite avant l’espérance de vie.
Un exemple de retraite d’avocat : 3 800€ /mois à 62 ans ou 4 500€ à 65 ans.
1er cas : 62 ans | Encaissement des retraites + 10 000€ honoraires par mois. A 67 ans : 828 000€ encaissés
2ème cas : 65 ans | Encaissement des retraites + 10 000€ d’honoraires par mois. A 67 ans : 708 000€  encaissés

Je suis gérant TNS, j’ai 62 ans mais pas tous mes trimestres. Je souhaite cumuler ma retraite et des revenus non plafonnés. Est-ce possible ?
NON, vous ne respectez pas les conditions nécessaires au cumul emploi retraite libéralisé. Un plafond de revenus vous serait systématiquement appliqué. Néanmoins un changement de statut pourrait permettre d’accéder à vos souhaits.

 Médecins, professions libérales et dirigeants, vos statuts et vos pensions permettent bien plus souvent qu’ailleurs d’obtenir la souplesse de décision nécessaire à la mise en œuvre de tels dispositifs.

Ceux-ci peuvent vous permettre selon vos aspirations, soit d’augmenter considérablement vos revenus, soit de maintenir votre train de vie en baissant l’activité, soit d’anticiper une cession d’entreprise, de limiter le coût social… Dans la majorité des cas, la rentabilité du Cumul Emploi-Retraite ou de la Retraite Progressive est plus qu’avérée.

Bien sûr, la réglementation du Cumul Emploi-Retraite ou de la Retraite Progressive comporte des contraintes. Il est important de les comprendre et en avoir la parfaite maîtrise afin qu’une situation qui présente de nombreux avantages ne devienne pas un nid de complications. Il est primordial d’être accompagné par un professionnel dans cette démarche afin d’éviter les écueils qu’elle peut comporter.

Je souhaite être rappelé par un expert